Notifications
Clear all

Règles à respecter pour produire un album  


Chabil
Posts: 7
Topic starter
(@chabil)
Active Member
Inscription: Il y a 9 mois

Bonjour à tous,

J'ai pour projet d'enregistrer un album avec mon quartet sur mes composition et j'ai déjà fait appel à vous concernant les financements, mais je me pose quelques autres questions sur les règles à respecter sur le plan juridique/administratif. En gros j'ai déjà les compos, la formation, le studio donc je vais avoir l'enregistrement, mais à partir de là je ne sais pas vraiment dans quel ordre m'organiser : je ne sais pas si je suis obligé de passer par un label, déclarer quelque chose, comment s'y prendre pour la Sacem etc? J'ai vu pas mal d'information mais ce n'est pas très clair pour moi (surtout de différencier ce qui est obligatoire ou pas, et qui gère quoi). Si l'un de vous peut-il me conseiller ou me partager un lien qui explique tout ça de façon claire? Merci beaucoup !

3 Replies
Jadou
Posts: 8
(@jadou)
Active Member
Inscription: Il y a 9 mois

Hello

Tu n'es pas "obligé" de passer par un label mais ils te faciliteraient complètement la vie donc ca vaut le coup d'essayer, ils vont te conseiller et te guider sur tout. Par contre c'est bien d'avoir les bases, ne serait-ce que pour ne pas passer pour un amateur aux yeux des labels justement. 

Je te conseille de te renseigner sur le site de l'IRMA https://www.irma.asso.fr/Les-trois-etapes-du-disque

Répondre
Manu
Posts: 5
 Manu
(@manu)
Active Member
Inscription: Il y a 9 mois

Ce site est intéressant (par contre attention c'est luxembourgeois il y a peut être des différences avec la France mais tout ce qui est SDRM c'est pareil) : https://www.sacem.lu/fr/utilisateurs-de-musique/production-cd-dvd/disques-cd-s

Répondre
Moe-Le-Magnifique
Posts: 4
(@moe-le-magnifique)
New Member
Inscription: Il y a 9 mois

Salut! 

Effectivement, passer par un label est une bonne opportunité pour gagner en visibilité, être distribué. Mais c'est un milieu très difficile, car ils reçoivent des centaines de demandes par jour, autant dire que sans connaître quelqu'un en particulier dans le label visé, c'est très dur ne serait-ce que de pouvoir faire écouter sa musique. 

Aussi, avec la crise du disque, excepté les majors et quelques labels subventionnés et financièrement à l'aise, le fonctionnement a bien changé. Beaucoup de label aujourd'hui ne produisent plus, et ne font plus qu'assurer la mise en distribution et la promotion. En tout cas pour les artistes indépendants et émergents.

C'est donc utile, mais plutôt que chercher un label à tout prix (et au risque que celui-ci ne s'occupe quasiment pas de ton projet, ce qui produirait l'inverse de l'effet désiré), autant cibler le plus possible, sélectionner un label qui fait du bon travail et essayer de petit à petit intégrer la famille. 

Encore une fois c'est très difficile, donc il ne faut pas hésiter à aller rencontrer les gens en personne, via des salons de professionnels, un contact qui peut mettre en relation, ou parfois tout simplement un mail ou coup de fil, même si c'est difficile ça peut marcher!

Répondre
Share: